Un historien à la Villa

Portrait de Quentin Bidault

En juillet dernier, Quentin Bidault a rejoint la Villa Coworking en tant que coworker nomade. Ce grand jeune homme caché derrière ses lunettes nous en dit un peu plus sur lui…

 

quentinvilla

Hello Quentin, qui es-tu, que fais-tu ?

Je suis un jeune historien consultant, je recherche et j’écris l’histoire des entreprises, des marques ou des collectivités mais surtout je les fais vivre à travers à peu près tous les moyens de communication possible, du musée au livre en passant par les réseaux sociaux. J’utilise parfois le terme ingénierie historique en référence à l’ingénierie culturelle.

Quels sont tes projets en cours et à venir ?

Très récemment, lors des Journées du patrimoine, j’ai travaillé pour l’association des commerçants du Blanc-Mesnil ; une exposition de cartes postales anciennes sur leurs vitrines et une visite guidée qui, sur la journée, a attiré 250 personnes. Je leur ai proposé de faire découvrir la ville et son petit patrimoine. En tant que commerce de proximité, ils étaient complètement légitimes et ça a été un vrai succès. Ils y ont gagné en image et se sont démarqués encore plus des grandes surfaces.

Sinon, dès que j’ai un peu de temps, je travaille sur la création d’un livre-stéréoscope afin de faire découvrir la stéréoscopie ancienne, la toute première 3D, une de mes passions.

Et puis, j’aime travailler avec le petit monde des collectionneurs et je réfléchis à la création d’un outil, une sorte de banque d’images collaborative, histoire de valoriser les trésors qui dorment dans les greniers.

Quel est ton environnement de travail lorsque tu ne travailles pas à la Villa ?

Je suis parfois chez mes clients, notamment lorsqu’il s’agit d‘agences de communication. Je dois me déplacer, aussi, fouiller les archives. Et sinon, je suis chez moi, avec mon chat.

Pour un historien, quel est l’intérêt de travailler dans un espace de coworking ?

À la Villa, contrairement à chez moi, j’ai un temps et un espace de travail bien délimité. C’est un confort incroyable. Avant le coworking, étant indépendant, j’avais le sentiment de toujours « être au travail ». Puis, la liberté. Je module mes venues selon mes besoins et je suis devenu bien plus productif. Enfin, la bienveillance. La Villa est riche de ses coworkers et en plus ils sont sympas (mon chat, lui, est… spécial ;).

Un petit secret à partager avec nous ? une bonne adresse, un lieu secret dans Paris, un bon plan,…

Alors, une adresse : Le Breguet au 72 rue Falguière 75015. Un bar pas si loin de la Villa, pour son quiz le mercredi et son comptoir où il y a toujours moyen de faire une partie de 421. Et puis, j’ai les même parents que le barbu presque sympathique derrière le comptoir. 

Et un blog : Le Chronoscaphe. Vous y trouverez des photographies d’amateurs du temps de l’argentique. Derrière, il y a un superbe travail de numérisation, des connaissances, de l’humour et Aline avec qui je suis des MOOC sur la photographie victorienne. À visiter !

 

Merci Quentin !

N’hésitez pas à lui rendre visite sur QuentinBidault.com et sur sa page facebook

Lui écrire : qbidault@gmail.com

Laisser un commentaire