Interopérabilité entre Omeka et Nakala : Nakalona

Éditorialiser, valoriser, archiver ses données

La TGIR Huma-Num vient de mettre à la disposition des laboratoires et équipes de recherche en SHS un nouvel outil de structuration et de valorisation des données de la recherche : le pack « bibliothèque numérique », réalisé par Limonade & Co.

1- Genèse du pack : OMEKA – NAKALA

La TGIR Huma-Num est chargée d’accompagner des projets numériques de chercheurs ou de groupes de recherche et de leur fournir des solutions adaptées. Ces outils leur permettent de structurer leurs données, mais également de pérenniser leur information numérique, et d’exposer leurs données via la plateforme ISIDORE.

Face à une demande croissante de nombreux chercheurs souhaitant éditorisaliser et documenter des ressources numérisées, la TGIR a imaginé la création d’un Pack «bibliothèque numérique », moissonnable par ISIDORE en OAI-PMH, associant le système de gestion de contenu OMEKA au service d’exposition des données de la recherche NAKALA.

2- Les objectifs du pack

Le principal objectif de ce pack réside dans l’interfaçage d’OMEKA et de NAKALA afin de répondre aux besoins et pratiques du chercheur, en particulier pour les deux situations suivantes :

  1. si le chercheur dispose déjà d’un corpus de données dans NAKALA (métadonnées et données), le pack doit lui permettre d’importer facilement ces éléments sous OMEKA afin de lui faciliter son travail d’éditorialisation ;
  2. si le chercheur est en phase de constitution d’un corpus et souhaite se servir d’OMEKA pour le faire, le pack doit lui permettre de structurer et d’éditorialiser ses données, mais également de les transmettre, avec leurs métadonnées, dans NAKALA afin de faciliter leur exposition et leur pérennisation.

3- Interfaçage d’OMEKA et de NAKALA

Dans le cas d’un chercheur démarre un projet avec OMEKA, sans données structurées, il a fallu veiller aux points suivants :

  • lui offrir un environnement de travail répondant à ses besoins (seul ou en équipe, sélection de thèmes couramment utilisés par les chercheurs et pouvant être maintenus par les gestionnaires du pack)
    s’assurer du renseignement minimum des métadonnées pour pouvoir envisager leur transfert vers son compte NAKALA
  • automatiser le dépôt des données depuis OMEKA vers NAKALA notamment grâce au RDF.

Pour le chercheur qui dispose déjà de données entreposées dans NAKALA, les exigences suivantes étaient complémentaires des précédentes :

  • pouvoir moissonner une seul ou plusieurs collections de son entrepôt Nakala
  • permettre un travail à plusieurs sur l’enrichissement des données (DC Terms étendu) en vue de leur éditorialisation

4- Pour bénéficier du pack

Ce pack « bibliothèque numérique » est disponible pour les équipes de recherche, en mode SaaS, gratuitement, sur simple demande à la TGIR :

Site : http://humanum.hypotheses.org/2095

Twitter : @nakalona_

Posted in:

Laisser un commentaire